CHARTE CULTURE D'AMU

  • Principe 1 : Démocratiser la culture

Rendre la culture accessible au plus grand nombre contribue à réduire la disparité des publics qui, du fait de leurs origines sociales et de leurs parcours antérieurs, sont inégalement préparés à l’acquisition des savoirs. La culture est un droit, elle est aussi un outil d’éducation et d’insertion. La mise en place de dispositifs tarifaires préférentiels, basés sur le développement de partenariats avec les structures culturelles du territoire, favorise non seulement l’accès à une grande variété de formes artistiques, mais également l’accueil de médiations culturelles sur les campus universitaires.

 

  • Principe 2 : Faire de la culture un vecteur de réussite

Susciter les premières fois, éveiller la curiosité, mettre autant que possible les savoirs en dialogue, sont des priorités pour l’université, qui est un espace de transmission, de pensée critique et de débats.  Elle est le lieu privilégié de construction d’une identité culturelle à la fois personnelle et collective. Accéder aux savoirs par la culture permet aux étudiants de comprendre le monde contemporain, de se forger une culture citoyenne. Les enjeux de l’acquisition d’un socle de référence en matière de culture artistique sont considérables. La réussite est favorisée par des savoirs acquis également en dehors des cursus universitaires.

 

  • Principe 3 : Favoriser l’articulation entre la formation et la culture

Croiser des logiques artistiques, scientifiques et pédagogiques apparaît comme un point essentiel dans la formation des étudiants :

-              en travaillant notamment en synergie avec les responsables de formation qui proposent des projets susceptibles de déboucher sur la production d’événements de nature artistique et culturelle

-              en valorisant l’implication des étudiants par un Bonus Culture

-              en soutenant les étudiants très impliqués dans une pratique artistique par la mise en place du statut Artiste de Haut Niveau, qui leur permet de concilier cette pratique avec leurs études grâce à des aménagements spécifiques.

 

  • Principe 4 : Valoriser la recherche en la diffusant vers la cité

L’université constitue un vivier de connaissances en constant renouvellement, à travers sa formation et sa recherche, tous secteurs disciplinaires confondus. Elle est un lieu de production, de création et de diffusion culturelle reconnu. Il s’agit de communiquer au grand public les résultats des travaux de la recherche sous forme de rencontres, conférences, débats, expositions, spectacles, etc., autour d’un thème porteur et fédérateur, dans le cadre de journées du patrimoine, de célébrations nationales, etc.

 

  • Principe 5 : Ancrer l’université dans son territoire

L’université travaille en étroite collaboration avec les partenaires culturels régionaux et nationaux (théâtres, opéra, ballets, festivals, musées, bibliothèques, etc.), les représentants régionaux du Ministère de la Culture et les collectivités territoriales, en définissant avec eux la programmation des activités et des manifestations artistiques et culturelles en lien avec l’établissement. Elle entend continuer de renforcer et de développer ces partenariats.

 

  • Principe 6 : Favoriser les pratiques culturelles amateurs

Les pratiques artistiques amateurs représentent un enjeu social et culturel de première importance. Elles favorisent la découverte artistique et l’épanouissement personnel de la communauté universitaire. Des ateliers peuvent proposer une large diversité de pratiques (théâtre, danse, musique, cinéma, arts visuels, etc.), permettant un véritable accès à la singularité de l’expérience artistique.

 

  • Principe 7 : Accompagner les associations et les étudiants porteurs de projets culturels

Les associations étudiantes sont au cœur de l’action culturelle. Elles permettent aux étudiants de développer leur engagement culturel et d’acquérir des compétences qu’ils pourront valoriser dans leurs cursus. Il s’agit d’encourager, soutenir et encadrer les projets culturels portés par les étudiants ou les associations étudiantes, par le biais d’un soutien financier, logistique ou humain.

 

  • Principe 8 : Développer les lieux culturels sur les campus

Aix-Marseille Université jouit de ses propres infrastructures, tel que le Théâtre Antoine Vitez (site Schuman, Aix-en-Provence), qui invite les étudiants comme le grand public à assister à sa programmation sur les campus. De même, l’Espace Fernand Pouillon (site Saint-Charles, Marseille) est dédié à l’accueil d’expositions, spectacles, conférences, séminaires, etc. Enfin, tous les lieux de la vie collective universitaire peuvent être envisagés comme des espaces de création et de diffusion culturelle.

 

  • Principe 9 : Valoriser le patrimoine artistique

Promouvoir la qualité architecturale des constructions universitaires, développer la valorisation et la protection du patrimoine classé, présider au choix des œuvres dans le cadre du dispositif du 1% artistique sont des missions de l’université qui valorisent et pérennisent la présence artistique sur les campus.

 

  • Principe  10 : S’ouvrir aux cultures du monde

Développer les actions en direction de l’international et soutenir des événements en lien avec les cultures étrangères, c’est mieux faire connaître les cultures du monde, et en retour contribuer à faire rayonner au-delà de ses frontières Aix-Marseille Université, qui accueillent chaque année plus de 10 000 étudiants internationaux dans le cadre de très nombreux programmes de coopération. C’est aussi permettre une intégration facilitée des étudiants étrangers.